À l’occasion de la mort récente de Maurice Bellet, son célèbre ouvrage Le Dieu pervers est réédité au format de poche.

Paru en 1979, cet ouvrage impressionnant entendait répondre aux « paroles terribles, venant de gens croyants, pieux, dévoués et qui donnaient du christianisme et du Christ même une image insoutenable de cruauté et de mensonge ».

Voir aussi :
– cet article de La Croix sur la réédition du Dieu pervers
Sur la névrose chrétienne de culpabilité dont Le Dieu pervers parle à sa façon, voir :