Dieu en l’homme2018-06-18T18:12:11+00:00

Section consacrée au livre :

InhabitationJean-Baptiste LECUIT, Quand Dieu habite en l’homme. Pour une approche dialogale de l’inhabitation trinitaire, Collection «Cogitatio Fidei», Cerf, 2010 (214 pages)

Approche théologique nouvelle de la question de l’habitation de Dieu en l’homme, pensée comme acte de parole, à la lumière de la philosophie contemporaine.

(À la différence de L’anthropologie théologique à la lumière de la psychanalyse, ce livre ne confronte pas théologie et psychanalyse – sauf dans ce passage consacré à l’inconscient spirituel)

« Voir les sous-sections dans le menu ci-contre

(en bas de page sur petit écran)

Un article qui synthétise le contenu du livre, et complète son chapitre final (sur l’expérience spirituelle de l’inhabitation trinitaire)

Recensions, mises à jour du livre, etc.

Voir menu ci-contre (ci-dessous sur petit écran)

Présentation du livre

Le mystère de l’habitation de Dieu en l’homme est au coeur de la foi chrétienne, et concerne très profondément chaque croyant. Pourtant son expérience semble assez rare et difficilement accessible. L’objectif de cet ouvrage est d’en proposer une nouvelle approche, susceptible d’éclairer ce paradoxe en tirant profit des travaux des dernières décennies sur l’acte de parole et sur le caractère dialogal de la vie et de l’autodonation trinitaires. La dimension personnelle de l’habitation de Dieu en l’homme, ainsi que la priorité de son auto-donation sur tous ses autres dons, sont pris en compte dans les approches classiques. Mais ces dernières ont recours à des catégories qui n’évoquent pas toujours assez explicitement ces aspects essentiels. Il s’agit donc d’ouvrir une voie d’approche plus directement accordée aux formulations bibliques, pouvant être mobilisée dans le dialogue avec la culture contemporaine aussi bien qu’avec les réflexions théologiques antérieures, et concernant d’aussi près que possible l’expérience de foi. Dans la première partie, les principaux enjeux de la question sont mis en évidence, le témoignage biblique est exploré et l’essentiel des théories proposées jusqu’au XXe siècle est synthétisé. La deuxième partie montre comment et pourquoi l’exigence d’une conception personnaliste s’est particulièrement manifestée dans les années soixante, et elle établit les fondements théologiques et philosophiques d’une approche dialogale de l’habitation trinitaire. La troisième partie en expose la structure dialogale, montre en quoi l’inhabitation trinitaire peut être pensée comme un acte de parole et dégage ses principales implications existentielles en ce qui concerne la participation personnelle à la vie trinitaire.  

Introduction

[Lire un extrait de l’introduction]

Table des matières

Introduction 15 PREMIÈRE PARTIE  LES GRANDES VOIES D’APPROCHE DU MYSTÈRE Chapitre premier. – Au cœur du sujet 23 I. Comment un autre peut-il nous habiter ? 23

 Une relation personnelle 23

 À la recherche d’une comparaison 25

II. Enjeux d’une réflexion sur l’inhabitation trinitaire 28 III. Les principales questions théologiques 30 Chapitre II. – Le message biblique 35 I. La donation intérieure de l’Esprit 36

Le don par excellence 36

Une présence intérieure agissante 37

 II. Le Fils en nous 39 III. L’inhabitation de Dieu ou du Père 40 Conclusion 41 Chapitre III. – Voies d’approche 45 I. L’interprétation trinitaire de l’inhabitation 46 II. Quand le Don éclipse ses dons 52 III. À action nouvelle, présence nouvelle 55

 Présentation 55

 Évaluation 56

 IV. Présence intentionnelle et missions du Fils et de l’Esprit 57

 Présence intentionnelle 57

 Difficultés 58

 Évaluation 60

 Grâce et missions du Fils et de l’Esprit 61

 La question des appropriations 66

 V. Causalité quasi formelle ? 70

 Présentation 70

 Évaluation 72

 VI. Bilan d’ensemble 76 DEUXIÈME PARTIE  SUR LA VOIE D’UNE APPROCHE DIALOGALE Chapitre IV. – Approches de type personnaliste 81 I. La catégorie de donation personnelle (Juan Alfaro, 1960) 81 II. La catégorie de cause morale personnelle (Heribert Mühlen, 1963) 82

 Présentation 83

 Évaluation 85

 III. La catégorie d’amitié (Flick et Alszeghy, 1963) 86 IV. Une piste à approfondir 88 Chapitre V. – Le caractère dialogal de l’autocommunication trinitaire 91 I. L’inhabitation, dans la dynamique de l’autocommunication trinitaire 91 II. L’analogie de la parole, analogie révélée 94 III. La structure dialogale de l’inhabitation 95 Chapitre VI. – La donation durable du locuteur en son allocutaire 97 I. L’auto-donation du locuteur en sa parole 97

 Langue, langage, parole 97

 La parole manifeste l’être personnel 99

 Le dire de la proximité et de la responsabilité 100

 La parole, irréductible à un instrument d’expression et de communication 101

 L’auto-donation du locuteur en sa parole 104

 Actes de donation et de promesse de soi 106

 Acte de parole, parole en acte 108

 Conclusion 110

II. L’intériorisation du locuteur en l’allocutaire 110

 L’intériorisation de la parole 110

 L’irréductibilité de la donation du locuteur en l’allocutaire 112

 L’intériorisation du locuteur en l’allocutaire de son acte d’auto-donation 114

 L’espace personnel de langage 115

 La profondeur d’intériorisation de la parole 117

 Conclusion 119

III. La durabilité de l’autocommunication dialogale 120

 Corps parlant 120

 Paroles en actes 121

 Parole silencieuse 122

 Conclusion 124

IV. Le concept de donation du locuteur en l’allocutaire 125 TROISIÈME PARTIE APPROCHE DIALOGALE Chapitre VII. – La structure dialogale de l’inhabitation 131 I. L’habitation trinitaire, acte de parole 131

L’auto-donation de Dieu en sa Parole 132

La Parole de Dieu récapitule ses paroles et ses actions 134

L’acte de parole d’inhabitation 136

L’Esprit et la Parole 140

La dimension allocutive de l’inhabitation 144

Inhabitation et dialogue intra-trinitaire 145

La durée de l’inhabitation : paroles successives et silence éternel 150

II. Les caractéristiques essentielles de l’inhabitation inhérentes à sa structure dialogale 153

 Regard rétrospectif sur la structure dialogale et trinitaire de l’inhabitation 153

 Le caractère analogique de l’approche dialogale : métaphore, narration, analogie 156

 L’initiative de Dieu dans l’inhabitation 162

La relation à Dieu dans l’inhabitation 164

Évaluation de l’idée d’inconscient spirituel 168

Chapitre VIII. – La participation personnelle au dialogue trinitaire, fruit de l’inhabitation 171 I. Les difficultés du sujet 171 II. L’implication mutuelle du dialogue et de l’intériorité 174 III. Participation dialogale à l’inhabitation de Dieu et sentiment de son absence 176 IV. La naissance du Verbe en l’être humain 181 V. De l’évocation à l’invocation et au dialogue 186 Épilogue

L’illustration du site

Il s’agit d’un détail de la Création d’Adam, de Michel-Ange. La proximité entre le doigt d’Adam et celui de Dieu symbolise le lien entre l’être humain et Dieu. Elle évoque aussi le rapport entre les visions scientifique et théologique de l’être humain.
Jean-Baptiste Lecuit, auteur de ce site

Donner pour soutenir le site

Informations personnelles

Total du don : 5€

Pourquoi donner ?

L’accès aux ressources du site est entièrement gratuit. Il a cependant un coût en temps et en frais de maintenance (environ 200€ par an en services d’hébergement, de sécurité et de performance). Si vous profitez de ses ressources et souhaitez contribuer à son fonctionnement, vous pouvez faire un don en choisissant un montant et en cliquant sur le bouton ci-dessus. Merci !

amet, venenatis lectus libero. luctus Aliquam vulputate, id ut mi,