Dans cet article de 1978, difficile à trouver, Antoine Vergote montre Vergote  de manière très convaincante la validité de la psychanalyse comme science de l’homme.

Dans cet article, Vergote écrit notamment (paroles que les contempteurs de la psychanalyse, comme Michel Onfray, devraient méditer…) :

  • « la psychanalyse nous apprend à reconnaître la spécificité irréductible de l’existence humaine »
  • «comme science qui observe le psychisme, la psychanalyse combine l’artifice technique et la situation naturelle d’une expression par la parole spontanée adressée à l’écouteur. Cette combinaison originale fait de la psychanalyse une méthode expérimentale naturelle pour explorer ce qu’aucune autre méthode ne pourrait observer : la structure du psychisme et les effets de l’inconscient ».
  • « L’écoute de la parole en libre association dans la situation analytique, constitue une technique d’observation originale et ses résultats ne sauraient pas être vérifiés ou falsifiés par d’autres procédés ».
  • « ce n’est ni aux autres psychologues, ni aux analystes du langage ordinaire, ni aux phénoménologues qu’il appartient d