Mises à jour2018-09-17T16:19:45+00:00

Mises à jour apportées par Jean-Baptiste Lecuit (auteur de ce site) à son livre :

L’anthropologie théologique à la lumière de la psychanalyse.
La contribution majeure d’Antoine Vergote
Collection « Cogitatio Fidei », Éditions du Cerf, 2007

 

 

Page

Texte original

Texte mis à jour

Commentaire

p. 15, note 1À notre connaissance, l’appellation « anthropologie théologique » n’apparaît pour la première fois dans le titre d’un ouvrage qu’en 1983 : PESCH (Otto Hermann), Frei sein aus Gnade, Theologische Anthropologie, Fribourg-Bâle-Vienne, Herder, 1983. […]À notre connaissance, l’appellation « anthropologie théologique » n’apparaît pour la première fois dans le titre d’un ouvrage qu’en 1969 : FLICK (Maurizio) et ALSZEGHY (Zoltan), Fondamenti di una antropologia teologica, (coll. « Nuova collana di teologia cattolica », 10), Firenze, Libreria editrice fiorentina, 1969 […]Rectification
38, n. 1[…] Le cédérom « Freud Total 2.0 » des Ediciones Nueva Hélade (Argentine) nous a permis de retrouver toutes les occurrences de Triebwunsch (ou tout au moins celles de deseo instintivo, par lequel il semble habituellement traduit). À part celle signalée au début de cette note, nous avons pu relever GW, XV, 30 et 176 et « L’avenir d’une illusion » (GW, XIV, 328, 331, 370). Voir aussi Triebwunschregungen en GW, XV, 189.[…] Le cédérom « Sigmund Freud, Das Werk », des éditions Heptagon, Berlin, 2010, nous a permis de retrouver toutes les occurrences de Triebwunsch. À part celle signalée au début de cette note, on relève GW X, 364 ; GW XIV, 229 ; GW, XV, 30 et 176 et « L’avenir d’une illusion » (GW, XIV, 328, 331, 370, 372). Voir aussi Triebwunschregungen en GW, XV, 189.Mise à jour
270, n. 2p. 11 du manuscrit original p. 141Mise à jour
336, n. 1« Toute psychologie des phénomènes humains essentiels participe d’une même ambiguïté : elle étudie des phénomènes qui s’enracinent dans le psychisme humain mais qui sont insérés et inscrits en lui par ce qui n’est pas psychologique, mais n’est pas non plus physiologique ou purement rationnel. Il en va ainsi de la psychologie de l’amour, de l’éthique, du langage, de l’art, et de la religion » (Id., « Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 19; nous soulignons).« Toute psychologie des phénomènes humains essentiels participe d’une même ambiguïté : elle étudie des phénomènes qui s’enracinent dans le psychisme humain mais qui sont insérés et inscrits en lui par ce qui est au-delà de la psychologie, mais n’est pas non plus physiologique ou purement rationnel. Cette situation n’est pas propre à l’étude psychologique de la religion ; elle est aussi caractéristique de la psychologie de l’amour, de l’éthique, du langage, et de l’art » (Id., « Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 149 ; nous soulignons).Traduction et pagination mises à jour en fonction de la version publiée de « Casting a psychological look… », parue depuis la sortie de L’anthropologie théologique à la lumière de la psychanalyse, qui citait ce texte à partir du manuscrit original d’Antoine Vergote, la publication n’ayant pas encore eu lieu.(voir infra la modification de la page 637)
377, dernière ligne
Il se /378/ recommande de grands auteurs
Sa critique de la religion se /378/ recommande de grands auteurs
 
392, n.3L’une des très rares fois où il emploie l’expression petitio principii – simplement deux trois occurrences d’après le cédérom « Freud Total 2.0 » des Ediciones Nueva Hélade –, […]L’une des très rares fois où il emploie l’expression petitio principii – simplement trois occurrences d’après le cédérom « Sigmund Freud, Das Werk », des éditions Heptagon, Berlin, 2010 –, […]Mise à jour
536, n. 2Vergote parle ailleurs de « l’acte de parole performatif de la foi qui donne son assentiment au langage performatif de Jésus apportant le Royaume de Dieu » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007) , p. 8)Vergote parle ailleurs de « l’acte de parole performatif de la foi » et de l’« assentiment au langage performatif de Jésus apportant le Royaume de Dieu » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007) , p. 139)Traduction et pagination mises à jour en fonction de la version publiée de « Casting a psychological look… », parue depuis la sortie de L’anthropologie théologique à la lumière de la psychanalyse, qui citait ce texte à partir du manuscrit original d’Antoine Vergote, la publication n’ayant pas encore eu lieu.(voir infra la modification de la page 637)
594, n. 2« Si nous considérons la mystique chrétienne comme l’accomplissement systématique de l’union avec Dieu qui se rend présent dans le Royaume de Dieu annoncé, nous pouvons considérer Jésus comme un mystique et nous comprenons qu’il est le paradigme de la mystique chrétienne » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 10).« Si nous considérons la mystique chrétienne comme l’effort soutenu d’accomplissement du désir d’union à Dieu et son Royaume qui vient, nous pouvons considérer Jésus comme un mystique et le voir comme le paradigme de la mystique chrétienne » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 141).idem
594, n. 3Jésus « est le paradigme de la mystique chrétienne. Parce que manifestement, il a vécu, pensé, parlé et s’est senti en union avec le Dieu qu’il annonce. Lui-même et ses disciples pouvaient jouir de la présence de Dieu et n’avaient pas à partager le mode de vie austère du Baptiste (Marc 2, 18-20). À la différence des mystiques se référant à lui, Jésus jouit manifestement de la présence divine dans l’amour depuis le début de sa vie publique, autant que nous pouvons le savoir à partir des témoins historiques. Nous n’observons en lui aucune trace d’un désir le conduisant à rechercher explicitement l’union avec Dieu. Il ne semble pas davantage traverser des moments d’expérience vive, de silence de l’affectivité et de lutte avec des obstacles imaginaires. Nous pouvons l’appeler un mystique supérieur ou accompli » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 10).Jésus est « le paradigme de la mystique chrétienne. La raison en est qu’Il est celui qui a effectivement vécu, pensé, parlé et s’est senti en union avec le Dieu qu’il annonçait. Lui-même et ses disciples pouvaient jouir de la présence de Dieu. Ils n’avaient donc pas à partager le mode de vie austère du Baptiste (Marc 2, 18-20). Il n’en demeure pas moins une différence importance entre Jésus lui-même et tous les mystiques ultérieurs qui l’imitent et se réfèrent à lui. Jésus a joui de la présence divine dans l’amour depuis le début de sa vie publique, autant que nous pouvons le savoir à partir des témoins historiques. Nous n’observons en lui aucune trace d’un désir le conduisant à rechercher explicitement l’union avec Dieu. Il ne semble pas davantage traverser des moments d’expérience vive, de silence de l’affectivité et de lutte avec des obstacles imaginaires. Nous pouvons donc l’appeler un mystique supérieur ou accompli. » (« Casting a psychological look on Jesus the Marginal Jew » (2007), p. 141).idem
611 (avant l’entrée « Correspondance» de la bibliographie) 

Thèses de doctorat :

1950 : Het getuigenis-thema in het vierde Evangelie, (Thèse de doctorat en théologie, texte dactylographié, X, 202 p ; promoteur : Lucien Cerfaux), (coll. « Universitas Catholica Lovaniensis. Dissertationes ad gradum doctoris in Facultate theologica consequendum conscriptae. Series 1 », 210), Leuven, Katholieke Universiteit te Leuven, Faculteit Godgeleerdheid, 1950.

1954 : Het wilsrealisme in de philosophie van Thomas van Aquino : studie van Thomas’ wilsphilosophie in de thema’s van het transcendentaal goede, de streving en de liefde, (Thèse de doctorat en philosophie, IX, 228 p.), Leuven, Katholieke Universiteit te Leuven, Hoger instituut voor wijsbegeerte, 1954.

Ajout
613 (référence *1966)* 1966 (1967, 1969, 1969, 1970) : Psychologie religieuse [ …] Walter-Ferlag, 1970). * 1966 (1967, 1969, 1969, 1970, 2006) : Psychologie religieuse [ …] Walter-Ferlag, 1970 ; Valláslélektan, Budapest, Université Semmelweis [Semmelweis Egyetem], Párbeszéd [Dialógus] Alapítvány, 2006). Mise à jour
620, ligne 1* 1978 (1979, 1987, 1998) : Dette et désir[…], 1998).* 1978 (1979, 1987, 1998, 2008) : Dette et désir […], 1998 ; Buntudat és vágy : a vallásos szemlélet és torzulásai, Budapest, Université Semmelweis (Semmelweis Egyetem), Párbeszéd (Dialógus) Alapítvány, 2008).Mise à jour
624, ligne 29* 1990 (1971) : « Apports des données psychanalytiques à l’exégèse. Vie, loi etclivage du Moi dans l’épître aux Romains », dans Explorations… (1990), p. 95-129 (première parution dans LÉON-DUFOUR [Xavier] [éd.], Exégèse et herméneutique, Paris, Éd. du Seuil, 1971 [suivi d’une «Table ronde »,p. 149-173], p. 109-147).
* 1990 (1971, 1973) : « Apports des données psychanalytiques à l’exégèse. Vie, loi etclivage du Moi dans l’épître aux Romains », dans Explorations… (1990),p. 95-129 (première parution dans LÉON-DUFOUR [Xavier] [éd.], Exégèse et herméneutique, Paris, Éd. du Seuil, 1971 [suivi d’une «Table ronde »,p. 149-173], p. 109-147) ; « Der Beitrag der Psychoanalyse zur Exegese. Leben, Gesetz und Ich-Spaltung im 7. Kapitel des Römerbriefs », dans Léon-Dufour (Hg.), Exegese im Methodenkonflikt. Zwischen Geschichte und Struktur, München, Kösel-Verlag, 1973, p. 73-116
Mise à jour
634, ligne 5* 1999 (1998, 1999): Modernité et christianisme[…] Uitgeverij Lannoo nv, 1999).* 1999 (1998, 1999, 2002): Modernité et christianisme […] Uitgeverij Lannoo nv, 1999 ; Modernidad y cristianismo, Madrid, Promoción Popular Cristiana, 2002).Mise à jour
636 (6 lignes avant la fin) 2004 : « Il fondamentalismo. Posizioni teologiche o filosofiche e motivazioni psicologiche », dans Aletti (Mario) & Rossi (Germano), (éds.), Identità religiosa, pluralismo, fondamentalismo, Torino, Centro Scientifico Editore, 2004, pp. 3-16.Ajout
637 (fin de la bibliographie d’Antoine Vergote)*2006 : Humanité de l’homme, divinité de Dieu (« Théologies »), Paris, Éd. du Cerf, 2006.*2006 (2010): Humanité de l’homme, divinité de Dieu (« Théologies »), Paris, Éd. du Cerf, 2006 (Humanidad del hombre, divinidad de Dios, Miami, Convivium Press, 2010).Mise à jour
6372007 : « Casting a Psychological Look on Jesus the Marginal Jew », dans GLAS (G.) et al., Hearing Visions and Seeing Voices. Psychological Aspects of Biblical Concepts and Personalities, New York, springer, 2007 (cité ici d’après la pagination et le texte du manuscrit original, fourni par l’auteur).*2007 : « Casting a Psychological Look on Jesus the Marginal Jew », dans Glas, (G.), Spero, (M.H.), Verhagen, (P.J.) et Van Praag, (H.M.), Hearing Visions and Seeing Voices. Psychological Aspects of Biblical Concepts and Personalities, New York, springer, 2007, pp. 133-152.Mise à jour
637 

2007 : « Foi philosophique, foi religieuse », dans Gaziaux (Éric), (éd.), Philosophie et théologie. Festschrift Emilio Brito, (« Bibliotheca Ephemeridum Theologicarum Lovaniensium », 206), Louvain, Leuven University Press – Peeters, 2007, p. 379-393.

2007 : « Klinische Psychologie außergewöhnlicher religiöser Erfahrungen », dans Henning (Christian) et Van Belzen (Jacob), (éds.) Verrückt nach Gott : zum Umgang mit außergewöhnlichen religiösen Phänomenen in Psychologie, Psychotherapie und Theologie, Paderborn-Munich-Vienne-Zürich, Schöningh, 2007, p. 79-92.

2008 : « L’École Belge de Psychanalyse, tête de pont, en Belgique, du “retour à Freud de Lacan” », Le Bulletin Freudien. Revue de l’association freudienne de Belgique, 50-51 (2008) 75-88 (comporte 1. un texte de Vergote publié sur le site de l’École Belge de Psychanalyse [www.bsp-ebp.be] : « L’École Belge de Psychanalyse. Sa fondation, ses conceptions, son règlement interne », Exposé du Président A. Vergote, fait en réponse aux questions posées à la réunion plénière le juin 1972 ; 2. un texte de 1996 : « À propos d’un texte de référence sur l’identité de l’École Belge de Psychanalyse » ; 3. une interview de Vergote par le Bulletin Freudien, du 6 juin 2007).

2008 : « Théorie et thérapie psychanalytiques de la psychose schizophrénique », Communications-Mededelingen (Bulletin interne de l’École Belge de Psychanalyse), 46/1 (2008) 115-121.

2009 : « Tra fede cristiana e deismo filosofico. Itinerari per la teologia e per la psicologia. Lectio Magistralis di Antoine Vergote, Milano, 22 ottobre 2009. Con un profilo di Vergote, di Mario Aletti », Teologia. Rivista della Facoltà Teologica dell’Italia Settentrionale, 34 (2009) 564-576

2010 : « Appreciation of the study “Towards cultural psychology of religion: principles, approaches and applications” by J.A. Belzen (2010) », Mental Health, Religion & Culture, 13/4 (2010) 407-410.

2010 : « Prefazione », dans Aletti, Mario, Percorsi di psicologia della religione alla luce della psicoanalisi, Rome, Aracne, 2010, pp. xi-xii.

2011 : La Psychanalyse devant la schizophrénie, Coll. « Sciences humaines et religions », Paris, Éditions du Cerf, 2011.

2012 : « How and why I became interested in the psychology of religion », dans Belzen (Jacob A.) (Ed.), Psychology of Religion: Autobiographical Accounts, New York, Springer, 2012, pp. 243-248.

Ajouts

 

L’illustration du site

Il s’agit d’un détail de la Création d’Adam, de Michel-Ange. La proximité entre le doigt d’Adam et celui de Dieu symbolise le lien entre l’être humain et Dieu. Elle évoque aussi le rapport entre les visions scientifique et théologique de l’être humain.
Jean-Baptiste Lecuit, auteur de ce site

Donner pour soutenir le site

Informations personnelles

Total du don : 5€

Pourquoi donner ?

L’accès aux ressources du site est entièrement gratuit. Il a cependant un coût en temps et en frais de maintenance (environ 200€ par an en services d’hébergement, de sécurité et de performance). Si vous profitez de ses ressources et souhaitez contribuer à son fonctionnement, vous pouvez faire un don en choisissant un montant et en cliquant sur le bouton ci-dessus. Merci !

accumsan suscipit at mattis mattis ante. massa consectetur id