Les phénomènes religieux inhabituels tels que les extases, visions ou paroles intérieures (locutions) censées être suscitées par des êtres spirituels ou par Dieu sont de toutes les époques. On les rencontre encore de nos jours, y compris dans les pays où il est devenu courant de les considérer comme des manifestations sinon pathologiques, au moins purement psychiques ou neurologiques. Si le caractère hallucinatoire des visions et des locutions est difficilement contestable (leurs objets échappent en effet à toute vérification empirique par d’autres personnes), pour le croyant, la question se pose d’une éventuelle action de Dieu (ou du démon ?) en elles et à travers elles. Et le non-croyant peut être intéressé par les différentes façons d’aborder la question du point de vue de la foi (ici, de la foi chrétienne).

À l’égard de ces phénomènes dits « mystiques », trois types de positions sont possibles  :

1. Le réductionnisme, qui consiste à nier systématiquement la possibilité d’une action de Dieu ou de tout autre agent spirituel, et à considérer ces phénomènes comme purement naturels, et d’ordre neuropsychique.

2. Le dualisme, selon lequel certains de ces phénomènes sont purement spirituels, et n’ont aucune cause neuropsychique, même partielle. L’appareil neuropsychique ne ferait que subir l’influence spirituelle, ou même n’en subirait parfois aucune.

3. Une approche ni réductionniste ni dualiste, défendue ici, selon laquelle Dieu agirait dans et par les processus neuropsychiques, voire à l’occasion de ceux-ci (sur les fondements de cette approche, voir « La dynamique de la relation de l’homme à Dieu à la lumière de la psychanalyse », chapitre XIV de J.-B. Lecuit, L’Anthropologie théologique à la lumière de la psychanalyse, 2007, en particulier les p. 564-581).

Pour aider à y voir plus clair au sujet des phénomènes mystiques, cette page regroupe quelques grandes sources d’informations et pistes de réflexion :

Les réflexions fondamentales du psychanalyste et théologien Antoine Vergote

« Religion, pathologie, guérison », un article remarquable, dans lequel Antoine Vergote étudie le rapport entre religion, guérison et santé mentale. Il traite notamment de Drewermann, Jung, Freud, des guérisons et du rôle de la religion chrétienne dans la santé ou la maladie psychique

Autres textes d’Antoine Vergote sur la mystique »

L’enseignement du grand mystique saint Jean de la Croix

Le grand mystique et docteur de l’Église qu’est Jean de la Croix (1542-1591) relativise radicalement l’importance des phénomènes mystiques. Dans La montée du mont Carmel, il écrit ces lignes trop peu connues de ceux qui recherchent ce type d’expérience ou leur donnent une importance qu’elle n’ont pas :

Voilà pourquoi je dis que, de toutes ces perceptions, de toutes ces visions imaginaires et de n’importe quelles autres figures ou apparences qui s’offrent sous une forme ou une image ou une pensée particulière, qu’elles soient fausses et venant du démon ou qu’on les reconnaisse comme véritables et venant de Dieu [ou qu’elles viennent du fonctionnement spontané de notre psychisme], l’intelligence ne doit pas s’en embarrasser ni s’en repaître et l’âme ne doit ni vouloir les admirer ni chercher à les obtenir afin de rester dessaisie, dépouillée, pure et simple, sans aucune disposi­tion particulière, comme cela est requis pour l’union (La Montée du Carmel, Livre II, chapitre 16,6)

Je dis seulement que la leçon principale et sûre est de n’en faire aucun cas mais de se gouverner en tout  par la raison et par ce que l’église nous a enseigné et nous enseigne à chaque jour (Livre II, chapitre 30)

Lire de plus larges extraits »

Les visions de Thérèse d’Avila à la lumière des neurosciences et de la psychanalyse

Dans cette vidéo d’une conférence donnée à Rome, Jean-Baptiste Lecuit (auteur de ce site) expose ses réflexions sur le rapport entre les composantes neurologique, psychique et spirituelle des visions de sainte Thérèse d’Avila. Il évoque notamment la possibilité qu’elle ait souffert d’une forme rare d’épilepsie, et relativise fortement l’importance des phénomènes mystiques dans l’union à Dieu. Ces réflexions ont été publiées dans la revue Teresianum

Consulter la première page et le résumé de l’article »

Me demander par mail une copie de l’article »

J.-B. Lecuit, Visions et locutions chez Thérèse d’Avila

Les réflexions du grand auteur spirituel Ruth Burrows

Les visions, paroles intérieures, extases et autres phénomènes décrits par les mystiques ou parfois par les croyants « ordinaires » sont-ils d’origine surnaturelle, ou naturelle (qu’elle soit pathologique ou non) ? Dans son grand ouvrage Guidelines for Mystical Prayer, la carmélite anglaise Ruth Burrows répond à cette question importante pour toute personne s’intéressant à la vie spirituelle. Comme Jean de la Croix, mais en s’appuyant sur la psychologie moderne, elle relativise l’importance de ces phénomènes mystiques. Voici des extraits de cet ouvrage, traduits en français :

Consulter le texte »

Sur Ruth Burrows, voir

Ruth Burrows and the Modern World

The Gospel Mysticism of Ruth Burrows: Going to God with Empty Hands

Autres textes de Ruth Burrows, disponibles en ligne

Prayer in an easter community

Where I can best give myself wholly to God

Lose Yourself: Getting past ‘me’ to ‘thee’

Ouvrages de Ruth Burrows :

      

 

Dossier scientifique

Approches scientifiques des phénomènes paranormaux

Dans un récent numéro, la revue Science et Vie livre un excellent dossier scientifique sur les expériences « paranormales », telles que les expériences de mort imminente, de sortie du corps ou de possession, et sur les hallucinations auditives et visuelles. Ce dossier fournit un riche ensemble de liens vers des publications scientifiques sur ces phénomènes aux frontières du neurologique, du psychique et du religieux.

Télécharger le dossier » (ou le consulter sur le site de Science et vie, sur cette page à partir de 9 expériences paranormales décryptées par la science)

Sur l’origine des hallucinations

À propos de l’origine des hallucinations, voir cette page du site de la revue La Recherche »

Voir aussi cet article de Cerveau & Psycho : « La femme qui voyait

Les expériences exceptionnelles : entre neurosciences et psychanalyse

« Les expériences exceptionnelles : entre neurosciences et psychanalyse », Recherches en psychanalyse 2/2009 (n° 8) , p. 282-296 : un article en ligne de Thomas Rabeyron