Maturation affective et foi

2018-09-11T15:58:36+00:0011 septembre 2018|

Dans son article « De l’idole à l’icône. Maturation affective et foi chrétienne » (1991), Xavier Thévenot chercher à « penser la distinction entre une bonne et une mauvaise régulation de la vie affective dans la vie spirituelle, en recourant à la différence entre l’idole et l’icône. Une vie affective s’égare et aliène, si elle se vit sous le mode idolâtrique » (c’est-à-dire les réalités de la foi sont traitées, de façon narcissique, comme « des miroirs du rêve de toute-puissance qui habite le sujet »). « Elle s’épanouit et libère, si elle se vit sous le mode de l’attachement à une icône » (une image vraie de Dieu).

Lire l’article »

Écrivez un commentaire

L’illustration du site

Il s’agit d’un détail de la Création d’Adam, de Michel-Ange. La proximité entre le doigt d’Adam et celui de Dieu symbolise le lien entre l’être humain et Dieu. Elle évoque aussi le rapport entre les visions scientifique et théologique de l’être humain.
Jean-Baptiste Lecuit, auteur de ce site

Donner pour soutenir le site

Informations personnelles

Total du don : 5€

Pourquoi donner ?

L’accès aux ressources du site est entièrement gratuit. Il a cependant un coût en temps et en frais de maintenance (environ 200€ par an en services d’hébergement, de sécurité et de performance). Si vous profitez de ses ressources et souhaitez contribuer à son fonctionnement, vous pouvez faire un don en choisissant un montant et en cliquant sur le bouton ci-dessus. Merci !

Sed amet, venenatis adipiscing lectus dictum ut Phasellus sed