Le désir inconscient de toute-puissance favorise les représentations de la perfection de Dieu excluant en lui toute possibilité de souffrir ou de désirer. Il y a pourtant des raisons profondément théologiques d’attribuer à Dieu un désir et une souffrance volontaires concernant l’être humain (voir la deuxième partie de l’ouvrage récent Le désir de Dieu pour l’homme).

Voici une sélection de citations comportant une telle attribution, complémentaires de celles qui sont présentées dans l’ouvrage : consulter les citations »