Il peut sembler que la relation à Dieu suppose de s’oublier soi-même, et ainsi, de s’ignorer. Pourtant, les auteurs spirituels chrétiens, avec souvent une grande finesse psychologique, n’ont cessé de décrire le lien intime entre l’une et l’autre. Un article récent (J.-B. Lecuit, « Le lien paradoxal entre connaissance de soi et relation à Dieu ») en donne les raisons, en évoquant le rôle de l’inconscient psychique.

Lire l’article »